vendredi 10 mai 2013

Concentration de CO2.


Le plus célèbre instrument de mesure de la concentration de CO2 dans l’air a dépassé le seuil symbolique des 400 parties par million (ppm) selon l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), un niveau inégalé depuis des millions d’années et signe d’un réchauffement inquiétant.
Les relevés, effectués au-dessus du volcan Mauna Loa de Hawaï (Pacifique), ont montré une concentration de 400,03 particules par million (ppm) jeudi.
Cette mesure de la qualité de l’air au-dessus de l’océan Pacifique est pour le moment considérée comme «préliminaire», selon la NOAA. Un instrument de mesure de l’Institut océanographique Scripps de San Diego n’a d’ailleurs pas encore dépassé les 400 ppm, son dernier relevé jeudi affichant 399,73 ppm.
Cette mesure est l’une des plus fameuses pièces à charge contre le rôle de l’homme dans le réchauffement du globe. Depuis les premières mesures, établies à 316 ppm en 1958, la courbe croit sans discontinuité.
Jusqu’à la révolution industrielle et le recours massif aux énergies fossiles, ce taux n’avait pas dépassé les 300 ppm durant au moins 800.000 ans, selon des prélèvements dans la glace polaire.
«La dernière fois que la planète a connu une concentration de plus de 400 ppm de CO2, c’était il y a environ 3 millions d’années, quand la température globale était 2 à 3 degrés plus élevée qu’à l’ère pré-industrielle», a noté Bob Ward, directeur de la communication de l’Institut de recherche Grantham sur le changement climatique et l’environnement, à la London School of Economics and Political Science.

Le Soir

Aube d'Aulne sur son site



L’Aube d’Aulne sur son site
Pas moins de 400 personnes sont venues partager le regard, encadré et porté sur papier ou toile, des 25 artistes fidèles des Mâtines d’Aulne.

«Il n’y a pas ici des débutants et des chevronnés, insiste Jean-François Collignon, l’organisateur, il n’y a ici que des passionnés!» Une passion qu’il partage le premier en découvrant le site de l’abbaye cistercienne grâce au livre que Claude Demoulin lui a consacré et qu’il reçoit d’un ami, Guy Leroy.

L’exposition «Aube d’aulne» naît des «Mâtines d’Aulne», ni cours, ni stage mais rendez-vous de chaque saison que Jean-François Collignon fixe à un groupe de photographes et de peintres pour profiter de la lumière du lever du jour pour regarder Aulne et pour en garder le ressenti.

Cette exposition est une première pour quelques artistes. Elle illustre les trois premières mâtines. Elle ne vise pas la mise en concurrence des exposants mais bien la réunion de personnes de divers horizons. La convivialité se vérifie lors des petits-déjeuners et dîners partagés sur le site.

Cette aventure a été possible grâce au partenariat de l’office du tourisme de Thuin. Son président Pierre Navez se réjouit de cette initiative, vitrine supplémentaire du patrimoine culturel, architectural et touristique de Thuin.

L’organisateur voit dans ces «Matines d’Aulne» et l’exposition qu’elles ont générées, un acteur du développement touristique et économique de la région. Son organisation a voulu avoir recours à des entreprises locales. Le vernissage s’est poursuivi à la brasserie du Val de Sambre où des œuvres étaient aussi exposées. Le duo «Coccinelles» d’Amandine Lison et Olivier Cap y ont offert en avant-première leur nouveau spectacle «Chanson d’amour et d’humour».

Pierre DEJARDIN
L’Aube d’Aulne sur son site


vendredi 3 mai 2013

Aube d'Aulne (photos)

L'exposition est montée

Rendez-vous ce soir à 18h30 pour le vernissage





























Le nombre de bénéficiaires du CPAS augmente
BELGA

Mis en ligne le 02/05/2013

"Aujourd'hui, un tiers des bénéficiaires du revenu d'intégration a moins de 25 ans."
Le nombre de personnes vivant avec un revenu d'intégration augmente en Belgique et atteint actuellement une moyenne de 94.947 bénéficiaires par mois, révèlent les nouvelles statistiques présentées jeudi par le Service public fédéral de programmation (SPP) Intégration sociale.

Cette moyenne dépasse largement le seuil des 83.038 bénéficiaires avant la crise économique et financière de 2008. Le taux de croissance mensuel atteint 0,3% mais la catégorie des bénéficiaires de moins de 25 ans augmente, elle, de 2%.

"Aujourd'hui, un tiers des bénéficiaires du revenu d'intégration a moins de 25 ans", a confirmé Julien Van Geertsom, le président du SPP Intégration Sociale. Bien que les statistiques augmentent globalement, les grandes villes (Bruxelles, Anvers, Gand, Liège et Charleroi) constatent plutôt une diminution.

L'année dernière, le SPP a également enregistré une baisse de 0,8% du nombre d'étrangers qui reçoivent le soutien financier d'un CPAS, alors que cette catégorie avait augmenté de 24,5% en 2010. Le nombre de demandeurs d'asile bénéficiaires d'une aide a également diminué.

Le SPP Intégration Sociale constate par ailleurs que le fossé se creuse entre les communes. Le nombre de bénéficiaires d'aide sociale dans les communes à faible revenu médian est passé de 19,7 (pour 1.000 habitants) en 2003 à 26,9 en 2012. Dans les communes à haut revenu médian, leur nombre a par contre diminué de 7,8 (pour 1.000 habitants) en 2003 à 5,5 en 2012.
Agence Belga.

Galerie "Arts en Stock"

La Galerie http://www.artsenstock.be/turla.html